Mes liens d’intérêts et mes revenus

Ne nous voilons pas la face: en politique il y a toujours des conflits d’intérêts. À commencer par soi-même: une conviction politique peut devenir un préjudice personnel. Si je m’engage par exemple en faveur d’une augmentation de l’impôt sur les bénéfices pour les entreprises, cela aura des conséquences directes sur mon porte-monnaie en tant qu’actionnaire avec une participation qualifiée (plus de 10%) à une société de capitaux. De tels conflits d’intérêts sont difficiles à éviter. J’essaie de trouver un bon équilibre et, en général, je ne fais rien que je ne puisse soutenir.

Et il y a d’autres conflits d’intérêts, institutionnels ceux-là. Si je me trouve par exemple en tant que président ou membre d’un conseil d’administration sur la liste des salariés d’une organisation qui défend un agenda politique, je vais forcément inclure ces intérêts dans mes décisions politiques. Celui ou celle qui affirme le contraire se raconte des histoires, à soi-même et à la société. Les hommes et femmes politiques confrontés à ce reproche s’arrangent pour transformer cet agenda en leur propre conviction. Je ne dis pas que conviction et agenda ne peuvent pas être identiques. Le passé politique et le facteur argent doivent cependant entrer dans l’évaluation. C’est pourquoi il est d’autant plus important que les politiciens et les politiciennes soient non seulement transparents au sujet de leurs mandats, mais qu’ils indiquent quelles compensations financières ils ou elles en retirent.

Il reste donc avant tout à être prudent avec les nouveaux mandats. Et il reste le moyen de la transparence. Je considère qu’il est de mon devoir de rendre transparent mes mandats. Et c’est ce que je présente ici. Je vous souhaite bien du plaisir à lire et évaluer mon (in-)dépendance.

Principes

  • Pas de mandats qui ne correspondent pas avec mes valeurs
  • L’indépendance prime sur le prestige qui prime sur la rémunération
  • Mandant ou prestataire, jamais les deux
  • Les mandats non rémunérés priment sur les mandats rémunérés

Mandats et revenus

Liip

Taux d’activité 2020: 20% y compris l’activité au conseil d’administration
Rémunération 2020: env. 30’000 CHF (brut, y compris conseil d’administration, sans les dividendes)
Engagé depuis: 2007
Activité: Liip conçoit et développe des applications web et mobile pour le marché suisse.

Mandat: En tant que co-fondateur, collaborateur à temps partiel au niveau opérationnel et membre du conseil d’administration, j’ai été et je suis actif dans de nombreux domaines de l’entreprise. Actuellement, je me focalise surtout sur des présentations et des projets internes, en particulier dans les domaines du développement durable et de la mise en place de nouveaux services pour l’entreprise.

Conflits d’intérêts potentiels: Parmi les clients de Liip se trouve le who-is-who de l’économie suisse. De petites et très grandes entreprises privées, des compagnies proches de l’Etat ou le secteur public achètent des produits substantiels de Liip. En tant que co-fondateur et membre du conseil d’administration de la société, je suis inévitablement lié aux affaires de la société.

Gestion des conflits d’intérêts: Suite à mon élection, je me suis retiré de presque toutes les relations-clients substantielles et ne travaille actuellement presque plus que pour des projets internes. Quand je me trouve malgré tout face à un conflit d’intérêts, je me récuse et laisse des collègues prendre le relais. De plus, après mon élection, Liip s’est retiré en tant que sponsor du Groupe Parlementaire pour une Informatique Durable. En tant que membre du Parlement, je fais à présent partie de l’équipe de base du Groupe. Je me suis également retiré en tant que personne de contact de Liip pour les fédérations.

Banque Alternative Suisse

Taux d’activité 2020: 10-12 jours de travail
Rémunération 2020: 1260 CHF/jour, env. 15’000 CHF brut
Engagé depuis: 2017
Activité: Depuis sa création, la BAS pratique une activité bancaire durable.

Mandat: En tant que membre du conseil d’administration, je me concentre sur les thématiques de la numérisation et du développement de l’organisation. Les valeurs et le modèle d’entreprise durable de la banque se recoupent avec mes convictions politiques. C’est pourquoi j’ai décidé en 2017 d’accepter un mandat dans une branche qui m’était encore inconnue à l’époque.

Conflits d’intérêts potentiels: Il y a un conflit potentiel, parce que je m’engage politiquement pour que l’ensemble du marché financier soit durable.

Gestion des conflits d’intérêts: Je défends directement l’idée et les valeurs de la Banque Alternative, mais pas les intérêts de la banque en tant que société anonyme. La banque perdrait sa singularité, si l’ensemble du secteur bancaire devenait durable.

LerNetz

Taux d’activité 2020: env. 4 jours de travail
Rémunération 2020: 5’000 CHF brut
Engagé depuis: 2008
Activité: LerNetz est spécialisé dans l’apprentissage basé sur les médias.

Mandat: En tant que membre de longue date du conseil d’administration, je me vois surtout comme un sparring-partner. L’entreprise est principalement dirigée au niveau opérationnel.

Conflits d’intérêts potentiels: Aucun.

Gustav Académie

Taux d’activité 2020: env. 5%
Rémunération 2020: 0 CHF
Engagé depuis: 2017
Activité: La Gustav Académie est une association culturelle à but non lucratif qui encourage de jeunes talents musicaux et l’échange culturel au-delà des frontières linguistiques.

Mandat: En tant que co-fondateur et président, je suis responsable de la conduite globale de l’association. Je suis également en charge de la collecte de fonds et assume une fonction de représentation.

Conflits d’intérêts potentiels: Certaines organisations qui soutiennent l’Académie financièrement sont également clients de Liip ou dépendent de décisions politiques. Mais je n’y vois pas de conflits d’intérêts directs.

Gestion des conflits d’intérêts: Je reste vigilant.

Fondation Seed Capital Fribourg

Taux d’activité 2020: env. 5 séances
Rémunération 2020: 200 CHF/séance, env. 1’000 CHF brut
Engagé depuis: 2018
Activité: Fondation Seed Capital Fribourg est une fondation créée et financée par le Canton de Fribourg pour encourager des start-ups cantonales.

Mandat: En tant que membre du conseil de fondation, je me consacre presque exclusivement à l’évaluation de concepts d’entreprise soumises à la fondation.

Conflits d’intérêts potentiels: Aucun.

Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg

Taux d’activité 2020: env. 2 séances
Rémunération 2020: 0 CHF mais un repas par séance.
Engagé depuis: 2015

Mandat: En tant que membre du conseil stratégique, j’accompagne la HEIA dans l’orientation stratégique, notamment dans le domaine de l’informatique.

Conflits d’intérêts potentiels: Aucun.

Conseil national

Taux d’activité 2020: >70%
Rémunération 2020: env. 68’000 CHF (134’000 CHF avant dépenses)
Élu depuis: 2019

Revenus: Les revenus proviennent des différentes contributions du Parlement et s’élèvent à 134’000 CHF par an.

Dépenses: Total 66’000 CHF
Assistance parlementaire: env. 22’000 CHF
Bureau (dès printemps): env. 12’000 CHF
Frais de logement: env. 1’000 CHF
Contributions au parti (canton et niveau Suisse): 14’000 CHF
Caisse de pension: env. 7’000 CHF (Contributions de l’employeur)
Menues dépenses, licences, événements, réserve: env. 10’000 CHF

En résumé

Ma charge de travail, qui est d’au moins 100%, est rémunérée environ ~119.000 CHF brut. Cela  correspond à un salaire mensuel d’environ 9’900 CHF (12 salaires).

Les revenus provenant de mon/notre patrimoine ne sont pas inclus dans les revenus. Je ne peux pas (encore) être totalement transparent, car tous les accords d’actionnaires ne le permettent pas. Les revenus des investissements fluctuent, mais s’élèvent généralement à quelques dizaines de milliers de francs suisses par an.

Voir aussi Lobbywatch.